Histoire tirée du livre : Contes populaires et légendes du Pays Basque -

 

 

 

Bonjour,

 

 

Au Pays Basque, il y a de nombreux contes, légendes et croyances.

 

Cette histoire se passe vers 1850.

 

 

 

100 6052

 

La grotte appelée "la Chambre d'Amour" à Anglet

 

 

Saubade était la fille de modestes métayers. Ses parents l'envoyaient tous les jours à la ville, afin de vendre les quelques récoltes de la famille.

Accompagnée d'un cheval qui portait un bât où deux paniers étaient suspendus

ainsi qu'une ou deux cages à poulets.

Tous les jours, elle partait d'Anglet pour aller au marché à Bayonne.

 

Laorens était un des nobles enfants d'Ustaritz. Son père était un homme

riche avec de nombreuses terres et de beaux troupeaux.

 

Un jour, Laorens rencontra Saubade à Bayonne et tomba éperduement amoureux.

 

Chaque matin, Laorens, levé avant le jour, venait d'Ustaritz attendre sa bien-aimée

sur le chemin d'Anglet et l'accompagnait jusqu'à la ville.

 

Tous les soirs, après sa journée dans les champs de son père,

le jeune homme partait en courant .

En arrivant sur le territoire d'Anglet, il reprenait son souffle et lançait un cri, le sinka,

le cri d'amour du Basque. A ce signal, une lumière paraissait un instant,

 puis disparaissait venant d'une métairie.

Alors, il reprenait sa course et arrivait tout joyeux sous les fenêtres

de Saubade et ils se parlaient toute la nuit. Avant le lever du jour, il repartait

vers Itxassou et retournait aux champs pour son travail.

 

Ils s'aimaient, mais le père de Laorens était riche, celui de Saubade était pauvre.

Les parents interdirent à leurs enfants de se revoir, refusant le mariage.

 

Souvent, on vit le jeune homme errer sur le bord de mer, vers les falaises entre Anglet et Biarritz. La jolie Saubade venait le retrouver et ils se réfugiaient

dans une grotte qui s'ouvre dans les rochers.

 

Un jour, Laorens et Saubade oublièrent les heures.

Ils étaient arrivés au moment de la marée basse. Les goélands et les mouettes

 poussaient des cris sinistres. La tempête grondait sur le golfe.

 Les flots déferlaient contre les rochers avec furie ,

et la mer, poussée par le vent du large envahit la grotte

 

A partir de ce moment, on appela "la Chambre d'Amour" cette grotte où avaient péri

Laorens et Saubade.

 

Elle devint alors un lieu de pélerinage.

 Il y eut tellement de visiteurs que deux ou trois auberges se sont installées.
Maintenant, ce sont des boutiques de souvenirs.

 

 

100 6065 Panorama

 

L'intérieur de la grotte

 

 

Ce n'est bien sûr qu'une légende.

 

 

 

A bientôt

 

 

Amatxi

Retour à l'accueil